Il n’est jamais sain de regarder vers l’avenir avec les yeux de la peur.

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez…
qu’il n’est jamais sain de regarder vers l’avenir
avec les yeux de la peur.

Edward H. Harriman a dit cela, et il avait raison. Penser
qu’une chose fait peur rend cette chose effrayante.
Je peux dire honnêtement que pour probablement 95%
des choses dont j’ai eu peur, il n’y avait finalement
aucune raison de l’être.

Et si cette chose dont vous avez peur arrive … et bien ?
Encore une fois, 95% du temps, votre monde ne va pas
s’écrouler pour autant, votre vie ne sera pas en danger.
Donc laissez la peur sur le bord du chemin. Laissez-la
tomber… Faites de la place pour un lendemain plein de
surprises.

Avec tout mon amour, votre ami…
Neale

Si vous avez peur à propos de l’avenir,
posez-vous la question suivante :
Et si cela pouvait se passer différemment ?
Ou bien alors :
Quelles très belles surprises m’attendent à l’avenir ?
Focalisez votre attention sur ce que vous souhaitez.
L’énergie s’écoule là où se porte votre attention.
-Jean-Philippe
Affichez les images dans votre messagerie

 

On this day of your life, I believe God wants you to know…
that it is never safe to look into the future with eyes
of fear.

Edward H. Harriman said that, and he was right. Nothing
is fearful lest thinking make it so. I can honestly say that
probably 95% of the things I was afraid of, it turned out
I had no reason to be.

And even if the thing you fear happens…so what? Again,
95% of the time your world is not going to fall apart, your
life will not be in danger. So drop fear by the wayside.
Just… let it go. Then make way for a surprising tomorrow.

Love, Your Friend …
Neale


6 réactions sur Il n’est jamais sain de regarder vers l’avenir avec les yeux de la peur.

  • Patou.l dit :

    La peur fait partie de la vie la vaincre nous rend plus fort

  • Susie Tremblay dit :

    Le dernier message de Neale D W date du 9 Mai 2019. Je comprend pas. Merci de corriger la situation. Bonne Journée.

  • jean Bagard dit :

    Le monde ne va pas s’écrouler pour autant ???
    et bien si, le monde est en train de s’écrouler et les années à venir ne vont pas être très roses. Ma peur est là, et je ne vois pas comment les choses pourraient s’améliorer.

  • Jessica dit :

    Bonjour,
    En effet, je crois réellement que concentrer notre énergie sur des attentes négatives, des attentes dont nous ne voulons pas vivre la réalisation, nourrit ce dont nous ne voulons pas au point qu’elle risque fortement de se manifester.
    Je crois aussi que si une part de nous a réellement peur que cette situation se produise, il y a une information sous-jacente contenue dans cette peur qui nous demande d’éclairer, d’illuminer cette crainte plus qu’elle nous demande de la juger mauvaise et de l’enfouir. Elle nous offre l’occasion d’exprimer qui nous croyons être : un être vide abandonné à son sort ou un être plein confié au soutien de la vie elle-même par la vie elle-même. Certainement comme le suggère Jean-Philippe, nous avons le choix d’attirer ce que nous percevons être le pire comme ce que nous percevons être le meilleur et juger la peur est sûrement le début de la descente « aux enfers » et donc ouverture et compassion pour cette peur semble apporter un plus grand sentiment d’épanouissement : « oui cette part de moi a peur que cette situation se produise car elle pourrait me causer du tort selon ma perception restreinte de la situation mais elle a peu de potentialité et de probabilité de se produire puisque ce que je veux est autre et c’est sur l’arrivée de cette autre situation que je concentre mon attention. » Plutôt que jugement, condamnation et culpabilisation, acceptation, compréhension et réorientation semblent mieux fonctionner pour vivre sereinement.
    Enfin, je crois que la peur existe afin de nous offrir l’opportunité de nous souvenir de qui nous sommes véritablement et ainsi il nous appartient de créer à partir de cette nature qui nous revient à l’esprit : « je suis la conscience qui expérimente la manifestation divine, quoi qu’il arrive, tout peut toujours servir mon plus grand bien, je suis confiant(e) et j’ai foi en ma nature divine. Je suis créateur/créatrice de ma réalité et je suis capable de choisir quelle sera ma prochaine expérience divine. Tout est en moi, je peux être tout ce que je choisis d’être délibéremment ou être ce que je choisis d’être par défaut d’attention. »
    Personnellement je me suis rendue compte que j’avais tendance à trop regarder ce qui me dérange, à le critiquer, à le maudire au point de ne plus voir que même si la situation semblait inévitable voire déjà produite, il a toujours existé (peut-être dans un univers parallèle) la possibilité que la situation soit tout autre pour mon plus grand plaisir et si cette situation ne s’est pas produite ce n’est pas parce que je suis exclusivement mauvaise par nature mais parce que j’ai choisi de focaliser mon attention sur cette croyance/conviction dont j’étais persuadée mais à laquelle je ne voulais pas me soumettre pour autant…
    Le courage ce n’est pas de ne pas avoir peur c’est d’avoir peur et d’y aller quand même… Bonne journée à chacun si c’est ce que vous choisissez 😉

  • Seb dit :

    Extraordinaire !
    L’essentiel est ici dit.
    La joie ne peut qu’émaner à la lecture de ce type de phrase.
    Ces mots accompagneront mes pensées pour le restant de mes jours !

  • Crédits

    Auteur original des pensées : Neale Donald Walsch

    Traduction des pensées (avec l'autorisation de Neale Donald Walsch) : Jean-Philippe - Copyright © www.conversations-avec-dieu.fr

    Diffuser une pensée

    Vous êtes libre de diffuser les pensées sur votre site, merci simplement de citer la source (généralement un lien vers www.conversations-avec-dieu.fr).

    Autres

    Contact

    En savoir plus sur l'auteur du site

    Mentions légales

    shares