Aimer, c’est ne jamais avoir à dire « je suis désolé »

Publié le 26 septembre 2014

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez …
qu’aimer, c’est ne jamais avoir à dire « je suis désolé ».

Erich Segal a dit cela et il avait raison. Dieu vous aime,
et c’est pourquoi vous n’avez jamais à dire « désolé » à Dieu.
Si vous aimez quelqu’un, libérez-le du besoin de s’excuser
auprès de vous pour quoi que ce soit.

Avoir besoin d’excuses est le signe d’une personne
qui se trompe à propos d’elle-même. Vous ne pouvez être blessé
par quelqu’un d’autre. Tout se joue dans vos pensées. Revenez
à l’amour et abandonnez votre besoin de pardonner aux autres
quoi que ce soit.

Avec tout mon amour, votre ami ..
Neale

Très bon weekend,
-Jean-Philippe
Affichez les images

On this day of your life, I believe God wants you to know…
that love means never having to say you’re sorry.

Erich Segal said that and he was right.
God loves you, and that is why you never have to say
you’re « sorry » to God. If you love someone, relieve
them of the need to apologize to you for anything.

The need for an apology is the signal of a person
who is mistaken about him-or-herself.
You cannot be damaged by another, you only imagine
that you can. It is all in your head. It is all in your
thought about it. Go back to love and give up
your need to forgive others for anything.

Love, Your Friend …
Neale


7 réactions sur Aimer, c’est ne jamais avoir à dire « je suis désolé »

  • Marie Victoire dit :

    Merci de tout Coeur ! ce message journalier comme tant d’autres m’arrive comme un signe vivant de l’expression divine et quelle synchronicité avec mon vécu …

    Merci Jean Philippe d’Etre Celui par qui les miracles arrivent !

    Que le Meilleur soit !

    Marie Victoire

  • Pierro dit :

    C’est simplement Divin

  • Marjorie dit :

    Merci!!!

  • Fiand Marie-Paule dit :

    Voilà qui m’interpelle !
    Oui, je pratique le ho’oponopono et là il est demandé pardon… :
    « je suis désolée, pardonne moi, merci, je t’aime »
    Cette pratique m’a amenée à prendre « conscience » de mon lien avec l’Uni… vers et, ce que je comprenais déjà, l’inter-connexion entre celle que je suis et tout ce qui m’environne.
    A savoir : que lorsque je ne me respecte pas je ne respecte pas notre terre Mère
    Si quelqu’un ne me respecte pas : la réponse se trouve en moi et m’invite à comprendre que dans ma manière d’être je ne me respecte pas
    C’est ainsi qu’en mon aujourd’hui j’ai lâché bien des vieux vêtements de vie… qui ne sont plus d’actualité.
    Sourires : là j’entends qu’effectivement dans mon… ici et main tenant… plus besoin de demande de pardon car de… nouveau… Une nouvelle naissance à soi m’aime… Rien n’est à par don ner !
    Merci à toi cher transmetteur de paroles de vie de m’avoir entraînée à formuler ce qui commençait à se faire jour en moi.

  • Crédits

    Auteur original des pensées : Neale Donald Walsch

    Traduction des pensées (avec l'autorisation de Neale Donald Walsch) : Jean-Philippe - Copyright © www.conversations-avec-dieu.fr

    Diffuser une pensée

    Vous êtes libre de diffuser les pensées sur votre site, merci simplement de citer la source (généralement un lien vers www.conversations-avec-dieu.fr).

    Autres

    Contact

    En savoir plus sur l'auteur du site

    Mentions légales