Le mode par lequel l’inévitable vient à passer est l’effort

Publié le 05 mai 2014

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez …
que le mode par lequel l’inévitable vient à passer est l’effort.

Oliver Wendell Holmes a dit cela, et il avait raison. Pendant que Dieu
est là à nous accompagner à chaque pas tout au long du chemin,
il n’y a pas de raccourci facile dans la vie, et ce qui arrive,
arrive grâce à l’énergie que vous y avez mise.

C’est vrai à tout point de vue. C’est vrai dans le domaine de l’énergie
physique, de l’énergie mentale, de l’énergie émotionnelle, et l’énergie
spirituelle. Où positionnez-vous votre énergie en ce moment ?

Vous n’aurez pas besoin de plus d’une seconde pour savoir
exactement pourquoi vous recevez ce message aujourd’hui.

Avec tout mon amour, votre ami ..
Neale

Si je devais « traduire » cela dans
le quotidien, ce serait pour moi
l’engagement envers moi-même et
envers les autres, le focus de
l’énergie, de l’attention comme
un LASER et la constance malgré
les hauts et les bas ..
Excellent début de semaine !
-Jean-Philippe

On this day of your life, I believe God wants you to know…
that the mode in which the inevitable comes to pass
is through effort.

Oliver Wendell Holmes said that, and he was right.
While God is there to help us every step along the way,
there is no free pass in life, and what occurs occurs as
a result of the energy you give it.

That is true in all ways. It is true about physical energy,
mental energy, emotional energy, and spiritual energy.
Where are you putting your energy right now?

You will not have to think but a second to know
exactly why you received this message today.

Love, Your Friend …
Neale


4 réactions sur Le mode par lequel l’inévitable vient à passer est l’effort

  • Alexandre dit :

    Cette religion musulman,extrémiste assassine, n’aura plus d’impacte sur toi, si tu ne la laisses faire, dans 10 ans, ça pourrait être la charia en France, ce n’est pas un parti politique qui va te défendre, c’est nous qui devons nous battre, avec nos convictions non politique, spirituelle et humaine, car, c’est une affaire d’homme, donc de femme, et d’évolution d’une espèce égale et neutre de toutes religions, secte, ou groupe que ce soit, car, nous devons être à part, de toutes réflexions, lois, ou esclavagismes imposées.
    Pour y arriver, soyons qu’un, car nous ne sommes qu’un en réalité, nous sommes Dieu, car Dieu est unique, et qu’il ne peut y avoir autre chose que Dieu, c’est à dire, nous en UN
    Vous attendez que Dieu parle, mais il parle quand vous parlez, il vit quand vous vivaient, il chante, quand vous chantaient, il souffre quand vous souffraient, car nous sommes tous qu’un, en train de vivre l’expérience ou le rêve de l’autre, ou ce qu’est d’être Dieu, qui se connaît à travers toi, et qui fait l’expérience de lui même, car le grandiose, sais qu’il est grand, que s’il connait quelque chose de moins grandiose, une personne grande, ne peut savoir si elle est grande, sans avoir connu quelqu’un de plus petit, une personne riche, ne peut pas savoir qu’elle est riche, si elle n’a pas connue quelqu’un de pauvre, ou, un sage, ne le sais pas, si il n’a pas connu quelqu’un de moins sage, et le Dieu que tu es, ne peut savoir, qu’il est grandiose, si il n’a pas connu quelqu’un de moins grandiose, c’est a dire, le mal, qui n’en est pas forcément un, car ce qui est mal pour l’un, ne l’est pas forcément pour l’autre, ou bien pour l’un, ne l’est pas forcément pour l’autre, et vis vers ça, on ne sais pas ce qui est bien ou soit disant mal, sans en avoir fait l’expérience.
    Tu ne peux pas mourir, car tu es Dieu, le corps, ce n’est qu’un peu d’eau, mais ton esprit est infini, fais la paix, et pardonne toi, car tu ne seras pas juger, car Le Dieu que tu es, n’a aucun besoin, et tu ne te mettrais pas quelque chose devant toi, pour venir te le reprocher ensuite, car en tant que Dieu, tu ne veux rien pour toi même, quand tu prends conscience de ce que tu es.
    N’ai pas peur, car la peur et la culpabilité est ton pire ennemi, et ça t’empêche d’avancer, on ne peut séparer que l’eau et l’os qui forme ton corps de ton esprit, mais on ne peut rien contre ton âme , tu es éternel, ton histoire, ne s’arrêtera jamais, tu as vécu mainte et mainte fois cette histoire, car tu es comme un poumon qui se gonfle et se dégonfle, encore et encore, et pour l’éternité, dans cette dimension, et dans les autres, dans ce qui est visible et invisible, et pour toutes choses que tu es, et que tu crées grâce à ce que tu crois
    Alex

  • Nadine dit :

    C’est magique ! Tous les jours ! Impressionnant.
    Merci.

  • Crédits

    Auteur original des pensées : Neale Donald Walsch

    Traduction des pensées (avec l'autorisation de Neale Donald Walsch) : Jean-Philippe - Copyright © www.conversations-avec-dieu.fr

    Diffuser une pensée

    Vous êtes libre de diffuser les pensées sur votre site, merci simplement de citer la source (généralement un lien vers www.conversations-avec-dieu.fr).

    Autres

    Contact

    En savoir plus sur l'auteur du site

    Mentions légales