Un enfant se nourrit de lait et de louanges

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez …
qu’un enfant se nourrit de lait et de louanges.

Mary Lamb a dit cela et elle avait raison. Nos Petits
dépendent de nous pour se rappeler Qui Ils Sont Vraiment.
Ne manquez pas une seule chance de les y aider.

Et tant que vous y êtes, offrez des louanges, tous les jours,
à votre Enfant Intérieur. Cet Enfant pourrait avoir besoin
d’amour maintenant. Tout le temps en fait.

Avec tout mon amour, votre ami ..
Neale

Enfant-interieur-Evian
(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo)
Très bon weekend,
-Jean-Philippe

On this day of your life, I believe God wants you to know…
that a child is fed with milk and praise.

Mary Lamb said that, and she was right. Our Little
Ones depend on us to remind them of Who They
Really Are. Do not miss a single chance to do that.

And while you are at it, offer some praise, daily, to
the Child Within. Your personal Little One could use
some love right now. In fact, always.

Love, Your Friend …
Neale

Laisser un commentaire

Résoudre : *
26 − 14 =


4 réflexions au sujet de “Un enfant se nourrit de lait et de louanges”

  1. L’enfant intérieur !
    —————————
    trop d’entre-nous ne savent de quoi on parle vraiment…je dirais que c’est notre « subconscient », notre vrai « moi » en fait…celui que l’on atteint par hypnose, auto-hypnose, ou relaxation profonde…
    Il faut lui parler gentillement et avec des mots simples et pas compliqués…ne pas confondre avec son mental, qui lui n’arrête pas de radoter, de se poser des questions et de faire des voyages incessants dans le temps et échafauder tout sortes de pensées qui finissent parfois par nous donner des maux de tête, du stress, de l’angoisse, car il veut toujours avoir droit à la parole, sans être réellement là dans le moment présent…c’est pourquoi, la relaxation est primordiale dans un premier temps pour reprendre contact avec notre vrai « moi » histoire de respirer un peu… 😉
    C’est pourquoi j’aime à dire : » Nous ne sommes pas notre cerveau « 

    Répondre