Il y a de pires choses dans la vie que celles qui vous arrivent aujourd’hui

Publié le 17 juin 2013

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez …
qu’il y a de pires choses dans la vie que celles qui vous arrivent aujourd’hui.

Si vous en doutez, ouvrez un journal. Si vous ne me
croyez pas, parlez à des amis. Ce n’est pas la fin du monde.

Ma mère avait l’habitude de dire, « Même ceci passera ».
Elle disait aussi « Quand tu auras 90 ans, trouveras-tu cela
aussi important ? » Puis elle me conseillerait la chose suivante :
« Accorde-lui la même importance aujourd’hui. » Je me suis dit que
j’allais faire passer le message …

Avec tout mon amour, votre ami ..
Neale

-Jean-Philippe

On this day of your life, I believe God wants you to know…
that there are worse things in life than
are going on right now for you.

If you don’t think so, pick up a newspaper.
If you don’t believe me, talk to some friends.
This is not the end of the world.

My mother used to say, « Even this shall pass. »
She also used to say, « When you are 90, how important
do you think this will seem? » Then she would
advise me, « give it that same importance today. »
I just thought I’d pass that on…

Love, Your Friend …
Neale


6 réactions sur Il y a de pires choses dans la vie que celles qui vous arrivent aujourd’hui

  • xavier dit :

    Que savons-nous de la souffrance de personnes qui ne sont pas nous, même de proches ? Est-cela l’écoute de soi-m’aime et d’autrui ?
    Mais peut-être avez vous 90 ans de ne plus rien attendre de la vie ?
    Et si, quand-même, d’être honnête avec soi-même, tout de même, un appel tél, une visite, une petite attention qui sera vécue rayon de soleil…, non ?

    L’autre, autrui c’est moi, c’est nous, c’est Dieu pour les croyants. L’autre qui trop souvent meure psychiquement, voir physiquement, de pas être entendu, n’en a même plus la force.

    Ne confondons pas les petites frustrations, les exaspérations du quotidien, avec de réelles et profondes douleurs physiques et souffrances psychiques. Dans le ressenti présent d’une personne, il n’y a rien à relativiser. l’écoute bienveillante est l’expression de l’Amour inconditionnel.

    Mais en effet, si nous ne nous écoutons pas dans nos ressentis, que nous refusons de voir, d’entendre notre propre souffrance, en la minimisant, en la niant, pourquoi pas endurer pire puisque ça existe, jusqu’à l’ignoble, l’horreur ?

    Et comprenons bien que si nous agissons ainsi à notre égard, nous le projetons sur autrui…

    Juste pour l’humour, allez dire à une ami ou un ami, un proche, en pleine séparation de couple, qui souffre énormément, « Un-une de perdue, 10 de retrouvé(e) !!! ». Va-t-elle sentir que cela vient du coeur ? Non, c’est une violence terrible de plus qui lui est faite.

    Cette pensée en apparence positive (c’est à la mode de positiver, fuir son ressenti), va à l’encontre même de ce que j’ai lu de conversation avec Dieu.
    Et désolé de choquer, mais cela explique pourquoi la première cause de mort pour les jeunes entre 10 et 25 ans est le suicide.

    Mais peut-être, de notre absence d’écoute bienveillante et sans jugement, et de relativiser, c’est la volonté de Dieu ?

  • Calir dit :

    Merci pour cette méditation quotidienne qui nous rattache sans cesse au choses réellement importantes dans notre vie et à notre objectif premier : évoluer et faire grandir l’amour en nous et autour de nous. Merci.

  • Eliane dit :

    merci, c’est d’une grande sagesse

  • Gomez Arizaleta dit :

    Merci. Formidable pensée, à mettre en pratique.

  • Crédits

    Auteur original des pensées : Neale Donald Walsch

    Traduction des pensées (avec l'autorisation de Neale Donald Walsch) : Jean-Philippe - Copyright © www.conversations-avec-dieu.fr

    Diffuser une pensée

    Vous êtes libre de diffuser les pensées sur votre site, merci simplement de citer la source (généralement un lien vers www.conversations-avec-dieu.fr).

    Autres

    Contact

    En savoir plus sur l'auteur du site

    Mentions légales