Peut-être que la meilleure chose à faire, c’est rien du tout ..

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez…
que vous avez de moins en moins besoin de forcer les choses, jusqu’à ce que finalement vous parveniez à la non-action.

C’est le message de Tao Te Ching, et c’est vrai. Werner Erhard a enseigné : « La vie va se résoudre d’elle-même dans le processus de la Vie Elle-Même ». Byron Katie a dit que la libération c’est « Aimer Ce Qui Est ».

Et Stephen Mitchell appelle la non-action « la plus pure et la plus efficace des formes d’action. Le jeu joue le jeu ; le poème écrit le poème ; on ne peut distinguer le danseur de la danse. »

Peut-être que la meilleure chose à faire dès maintenant, c’est rien du tout.

Avec tout mon amour, votre ami…
Neale

-Jean-Philippe
Affichez les images dans votre messagerie

On this day of your life, I believe God wants you to know…
that less and less do you need to force things, until you finally arrive at non-action.

This is the message of the Tao Te Ching, and it is true. Werner Erhard has taught, « Life will resolve itself in the process of Life Itself. » Byron Katie says that liberation is « Loving What Is. »

And Stephen Mitchell calls non-action « the purest and most effective form of action. The game plays the game; the poem writes the poem; we can’t tell the dancer from the dance. »

Perhaps the best thing you can do right now is nothing at all.

Love, Your Friend …
Neale

Laisser un commentaire

3 réflexions au sujet de “Peut-être que la meilleure chose à faire, c’est rien du tout ..”

  1. Le principe de la non-action ne signifie pas l’absence d’action, mais d’une action guidée par le divin, entièrement désintéressée. Il nécessite des éclaircissement. Il est notamment développé dans la Baghavad Gita.
    A mon avis, cet enseignement profond transmis d’une façon aussi sommaire est source de confusion.

    Répondre
  2. Celle la jaurais bien aimé des eclaircissements . Forcer et agir ce n’est pas pareil , pttr que la question est : agit t’on sous l’impulsion de l’âme, (d’une émotion élevée pleine de confiance, et de lâcher prise), ou bien sous l’impulsion d’une émotion plus basse oú nous ne percevons plus quand c’est le moment ou pas d’agir ? Voila ce que ça m’évoque moi 🙂

    Répondre