Le bien s’écoule vers vous chaque jour…

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez…
que la plus grande question de la vie est :
Quelle quantité de bien pouvez-vous accepter ?

Le bien s’écoule vers vous chaque jour. La quantité
dont vous pouvez faire l’expérience dépend de la quantité
que vous êtes capable d’accepter. Et la quantité que vous pouvez
accepter dépend de la « valeur » que vous accordez à vous-même.

Dieu, bien sûr, connaît la réponse à cela. Vous êtes digne
de tout le bien dans l’Univers. Et vous ? Vous y croyez ?

Vous ne mettrez pas plus d’une seconde pour savoir exactement
pourquoi vous avez reçu ce message aujourd’hui.

Avec tout mon amour, votre ami…
Neale

Je lis souvent :
« C’est plus important de donner que de recevoir … »
Ok donc imaginons un monde où tout le monde veut donner
mais personne ne veut recevoir. Cela peut-il marcher ?
Comment faire pour donner s’il n’y a
personne pour recevoir ?
Qu’en pensez-vous ?
-Jean-Philippe
Affichez les images dans votre messagerie

On this day of your life, I believe God wants you to know…
that the biggest question in life is,
How much good can you accept?

Good is flowing to you every day. How much of it
you experience depends on how much of it you can
accept. And how much of it you can accept depends
upon how ‘worthy’ you believe that you are.

God, of course, knows the answer to this. You are
worthy of all the good in the Universe.
How about you? Do you believe that?

You will not have to think but a second to know
exactly why you received this message today.

Love, Your Friend …
Neale

Laisser un commentaire

10 réflexions au sujet de “Le bien s’écoule vers vous chaque jour…”

  1. Bonjour,
    ce message m’a particulièrement touchée car je me préoccupe souvent de donner alors que recevoir est plus difficile et demande une disponibilité, une humilité et un acquiescement avec ce qui est, dont j’ai moins l’habitude.
    Merci, donc!

    Répondre
  2. J’aime bien vos messages

    Je voudrais savoir qui suis-je ??

    j’ai aussi des problemes financiers à résoudre,c’est trés important…merci de me répondre !!

    Répondre
  3. Bien sur, la nature de notre réceptivité est importante, voir déterminante dans la capacité que nous aurons de recevoir ce qui est donné. Une des meilleure forme de réceptivité, c’est celle qui crée « l’espace » pour recevoir. L’humilité, la gratitude, le silence y contribuent grandement et en sont assurément des outils.

    Répondre
    • Magnique. J’aimerais vous signifier personnellement que vous contribuer grandement à me faire progresser sur le chemin qui mène vers la sagesse, une vie plus authentique, plus juste et appréciable.

      Merci Jacques

      Répondre
  4. Bonjour à tous
    Tout ça semble juste et équilibré, et le fait d’être comblé par l’univers implique de partager ce qu’on reçoit, pour éviter de susciter l’envie et la jalousie, mais aussi, pour ceux qui pensent qu’ils ne méritent pas de telles faveurs, de se sentir libérés de leur culpabilité.

    Répondre
    • Je suis en total désaccord avec vous sur ce point Véronique.
      Se sentir comblé ne devrait nullement impliqué qu’on partage ce que l’on reçoit, et encore moins pour éviter de susciter l’envie et la jalousie.
      Pour ma part je crois que rien de ce qui est fait fait avec un esprit tremblant ne vaut la peine d’être fait.
      Comme l’a justement dit Monsieur Walsch dans une de ses pensées du jour. « Il n’est jamais sain de regarder l’avenir avec les yeux de la peur.
      Dans le même ordre d’idée, je crois qu’il n’y a pas non plus lieu de devoir se sentir libérés de sa culpabilité.
      Le sentiment de culpabilité n’a pas lieu d’être, un point c’est tout. Cela résulte d’une pensée erronée, qui nous fait croire que nous aurions à choisir entre le Bien et le Mal.
      Le point à mon sens révolutionnaire du livre Conversation avec Dieu, est justement de faire prendre conscience que le libre-arbitre s’exerce entre la peur et l’amour.

      Pour terminer, je dirais que la nature d’un don, se fait sans raison particulière, parce que nous ressentons un trop plein et que nous avons à cœur de partager avec des êtres qui nous sont chers.

      « Devenons la source de ce que nous aimerions recevoir » Donald Walsch

      PS : Je reste ouvert à toute espèce de critiques sur mon point de vue.

      Répondre
      • Bonjour Seb
        D’accord avec le principe de ne se sentir coupable en aucune façon. Mais je pense que la voie de la sagesse est un long chemin peuplée d’expériences et comme l’a suggéré Boudda Gautama et d’autres guides  » Ne croyez pas mes paroles mais expérimentez les « . Aussi bon nombres de personnes ont besoin de ponts et de supports pour franchir certaines étapes de leurs vie pour retrouver la connaissance. Vous même me semble t’il êtes à une période de votre évolution où vous pouvez affirmer et croire de qu’on vous dit car vous en avez fait l’expérience, mais ce n’est pas le cas pour tout le monde.

        Répondre
        • Je n’aime pas la suffisance avec laquelle vous vous exprimez.
          Je dis jugeons une personne d’après ces réactions face aux évènements qui lui arrive.

          Il n’y a pas besoin de savoir ce qu’est le courage pour en faire la preuve.

          Je dis libre à chacun de juger si ce qui est dit les aide à se sentir mieux au quotidien.

          PS : Je trouve que vous vous la raconter un peu trop, ne faites pas l’amalgame de me mettre dans le même panier que vous je vous prie.

          Répondre