L’ambition véritable n’est pas ce que vous pensiez …

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez…
que l’ambition véritable n’est pas ce que vous pensiez.

Bill, l’homme qui a co-fondé les Alcooliques Anonymes, a dit cela, et il avait raison. « L’ambition véritable », dit-il, « est le désir profond de vivre utilement et de marcher humblement avec la grâce de Dieu. »

Quelle est votre ambition pour aujourd’hui ? Qu’y a-t-il en premier dans votre liste de choses à faire ? Qu’espérez-vous faire aujourd’hui ? Qu’espérez-vous être ?

Votre réponse à cette question créera non seulement cette journée, mais vous-même.

Avec tout mon amour, votre ami…
Neale

-Jean-Philippe
Affichez les images dans votre messagerie

On this day of your life, I believe God wants you to know…
that true ambition is not what you thought it was.

Bill, the man who co-founded Alcoholics Anonymous, said that, and he was right. « True ambition, » he said, « is the profound desire to live usefully and walk humbly under the grace of God. »

What is your ambition for today? What is on the top of your priority list? What are you hoping to do today? What are you hoping to be?

Your answer to this question will create not just the day, but you.

Love, Your Friend…
Neale

Laisser un commentaire

8 réflexions au sujet de “L’ambition véritable n’est pas ce que vous pensiez …”

  1. Inspirante parole. J’irais même toutefois jusqu’à remplacer le mot « aujourd’hui » dans cette phrase par le mot « maintenant ». Ça devient plus immédiatement transformateur.

    Répondre
  2. Tout est juste jusqu’à présent et cela m’aide beaucoup par flashs de petites évidences, mais la difficulté que je rencontre à transformer certaines choses en moi (au niveau du mental) rend cette question abyssale: « qu’espérez-vous être »? Avec la perte d’estime de moi qui guette toujours; est- ce qu’il y a une différence entre « Qui vous êtes » et « Ce que Vous êtes »?
    Le « ce que  » me met mal à l’aise….

    Répondre
    • Aucune différence chère, si ce n’est dans la manière de la dire. Un sage a dit: » Savoir c’est bien, vivre c’est mieux, mais ÊTRE, voilà ce qui est parfait. » être attentif à ce que l’on EST est plus « productif » pour déterminer éventuellement la qualité de ce que l’on fait et dit que de ce préoccuper de « performer » d’une façon ou d’une autre.

      Répondre
      • Correction; Non pas « être attentif à ce que l’on est », mais tous simplement « être attentif à « ÊTRE »…plutôt qu’à « avoir », « trouver », « obtenir » et que sais-je encore du même acabit.

        Répondre
    • Bonjour Fabienne, si cela peux te rassurer, n’oublie pas que de toute façon, tu est aimée. Tu est aimée de la plus grande et de la plus douce des manière. Toute entière. Avec ton mental. Avec tes peines. Avec tes colères.Et ça vaut le coup!

      Répondre
  3. Excellent, le « Qu’espérez-vous être? », qui est d’ailleurs dans le texte anglais original. Il fut un temps où on aurait lu « Qui espérez-vous être? » dont la connotation identitaire (voire administrative) ressemble par trop à une mise en valeur de l’ego. Merci…

    Répondre