Efforcez-vous de vivre juste

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez …
que vous en tirerez les plus grands bénéfices si vous vous efforcez
d’être une bonne personne. Efforcez-vous de vivre juste.

Ce ne sera pas toujours facile. Cela demandera du vrai travail,
une vraie dévotion, un vrai engagement envers le Voyage
de Votre Ame. Pourtant à la fin, je fais confiance à Dieu
pour que ça vaille vraiment le coup, avec comme récompense
la Réalisation de Soi.

Connaître le Soi de Qui Vous Etes Vraiment est le but
et l’opportunité de chaque vie. Et vous êtes invité à élargir
cette connaissance.

Je vous admire, vous respecte profondément et vous salue.

Avec tout mon amour, votre ami …
Neale

-Jean-Philippe
Affichez les images dans votre messagerie

On this day of your life, I believe God wants you to know…
that you will benefit enormously if you simply strive to
be a good person. Strive to live rightly.

This will not always be easy. It will require real work,
real dedication, real commitment to the Journey of Your
Soul. Yet in the end, I trust in God that it will be so very
worth it, for the reward is Self Realization.

To know the Self as Who You Really Are is the goal
and the opportunity of each lifetime. To expand your
definition of that is the invitation.

I admire and deeply respect and salute you.

Love, Your Friend …
Neale

Laisser un commentaire

12 réflexions au sujet de “Efforcez-vous de vivre juste”

  1. Connaître son Soi intérieur est la réponse et la clé. Oui je lis beaucoup Neale et les autres sources recommandées par Neale et ces paroles sont d’une sagesse inouïe. Lorsque j’ai une baisse de moral je relis les pensées de Neale ou des passages de ses livres et je me remets en question. Merci.
    Je ne sais pas exactement qui je suis mais je sais qui je veux être.
    Bonne journée. Merci Jean-Philippe

    Répondre
  2. Qui vous êtes?
    Qu’entend-on par « Qui »?
    A moins de donner un nom à l’innommable (parfois nommé Dieu) parce qu’inconnaissable en totalité, ne faudrait-il pas plutôt demander « Qu’êtes-vous? » ?
    Mais ceci est peut-être secondaire par rapport à la question: « Êtes-vous du côté de la peur ou du côté de l’amour? Et dès lors, que pratiquez-vous? »

    Répondre