Les destinations n’ont presque pas autant de valeur que les voyages

Publié le 14 février 2014

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez …
que juste au moment où la vie semble s’écrouler, elle pourrait en fait
se mettre en place pour la première fois.

J’ai appris à faire confiance dans le processus de la vie,
et pas tant dans le résultat. Les destinations n’ont
presque pas autant de valeur que les voyages.

Donc peut-être que vous devriez laisser les choses s’écrouler
à ce stade si c’est ce qui arrive. Ne vous accrochez pas
si fortement. Ce qu’il y a bien avec les choses qui s’écroulent
c’est que vous pouvez récupérer seulement celles que vous voulez ..

… et vous savez exactement pourquoi je vous ai dit ça aujourd’hui …

Avec tout mon amour, votre ami ..
Neale

________________________________________
Les événements prennent du sens souvent après coup,
avec du recul (parfois beaucoup de recul …).
Je pense qu’un bon moyen de s’entraîner à
vivre le présent avec confiance quoi
qu’il arrive est de prendre du
recul sur son passé et d’y
trouver du sens ..

Alors prenez quelques minutes et repensez à une
période difficile de votre vie, donnez-lui de la perspective
observez-là avec votre regard d’aujourd’hui,
regardez ce qui s’est passé ensuite.
Cela a-t-il plus de sens maintenant ?
Excellent weekend,
-Jean-Philippe

On this day of your life, I believe God wants you to know…
that just when it looks like life is falling apart, it may
be falling together for the first time.

I have learned to trust the process of life, and not so
much the outcome. Destinations have not nearly as
much value as journeys.

So maybe you should let things fall apart at this
juncture if that’s what’s happening. Don’t hang on so
tenaciously. The nice thing about things falling apart is
that you can pick up only the pieces that you want…

…and you know exactly why I told you this today…

Love, Your Friend …
Neale


4 réactions sur Les destinations n’ont presque pas autant de valeur que les voyages

  • Claude dit :

    Il est vrai que lorsque nous avons une catastrophe qui nous tombe sur le nez, notre premier réflex est de réagir sur le « vif » impossible de faire autrement d’ailleurs, nous ne sommes que des humains…
    Nous avons besoin de temps pour guérir une blessure, parfois même beaucoup de temps…
    On essaye de comprendre, d’analyser, de trouver des réponses, et elle ne viennent pas ! Parce qu’il n’y a pas de réponse.
    C’est avec sa foi que l’on fait fasse à des évènements graves, notre cœur lui aura mal…mais les pires douleurs finissent toujours par s’apaiser. Avec le recul je dirai qu’il y a 20 ans, nous n’avions pas atteint le niveau de spiritualité que nous avons pour dans le  » présent « .
    Dans 20 ans, nous serons encore différent, notre perception des  » choses  » évoluent  » avec le temps.
    Ça me fait penser à l’histoire de Martin Gray dans « Au nom de tous les miens « … notamment il a vécu le drame d’avoir perdu à deux reprises toute sa famille.
    Quand on lit son livre on se rend mieux compte de ce que c’est que d’avoir foi en la  » vie « , et donc en son « Soi »…

  • patrick dit :

    Deux expériences commentées, parce que vécues, complémentaires, unidirectionnelles, éveillantes, et très positives, avec travaux pratiques, c’est génial ! Mon Divin à l’Intérieur de moi est Joyeux, je l’arrose bien, il grandit de plus en plus vers la Lumière ! Un immense merci à vous deux ! à moi aussi, vive la Vie Merveilleuse !

  • Crédits

    Auteur original des pensées : Neale Donald Walsch

    Traduction des pensées (avec l'autorisation de Neale Donald Walsch) : Jean-Philippe - Copyright © www.conversations-avec-dieu.fr

    Diffuser une pensée

    Vous êtes libre de diffuser les pensées sur votre site, merci simplement de citer la source (généralement un lien vers www.conversations-avec-dieu.fr).

    Autres

    Contact

    En savoir plus sur l'auteur du site

    Mentions légales