La maladie n’est pas un signe de faiblesse spirituelle …

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez…

que la maladie n’est pas un signe de faiblesse spirituelle, mais de force spirituelle.

Lorsque l’on tombe malade, il y en a qui disent : « Pourquoi t’es tu créé cela ? ». Ils pourraient vous convaincre de voir cela comme un signe de faiblesse ou d’échec spirituel. Il n’en est rien. C’est un signe de force spirituelle.

Tous les défis sont des signes de force spirituelle, des signes qui montrent que l’âme est prête à passer à autre chose ; à évoluer encore plus.

Avec tout mon amour, votre ami…
Neale

-Jean-Philippe
Affichez les images dans votre messagerie

On this day of your life, I believe God wants you to know…

that illness is not a sign of spiritual weakness, but of spiritual strength.

When we fall ill there are some who will say, « Why did you create that for yourself? » They might convince you to see it as a sign of spiritual weakness or failure. It is not. It is a sign of spiritual strength.

All challenges are a sign of spiritual strength, and of the readiness of the Soul to move on; to evolve even further.

Love, Your Friend …
Neale

Laisser un commentaire

3 réflexions au sujet de “La maladie n’est pas un signe de faiblesse spirituelle …”

  1. Mon conjoint est décédé début décembre 2021 d’un cancer du pancréas. Je vous remercie pour cette pensée, ça aide à voir les choses autrement pour lui comme pour moi. Son ame était prete à évoluer et la mienne aussi. Je me sens bien avec cette pensée. Je peux avancer sereinement dans le processus de deuil

    Répondre
  2. Et que penser de ceux qui depuis 2 ans par leur conscience, leur immunité naturelle mais aussi qu’ils entretiennent, par leur hygiène de vie, par leur force spirituelle n’ont pas eu même un rhume? Ceux là aussi font preuve d’une sacrée force pour passer au travers des gouttes. Il ne s’agit pas de donner des bons points, mais simplement de regarder la conscience que l’on met en chaque acte posé pour rester debout. Que l’on soit où non en bonne santé.

    Répondre