Les mauvaises nouvelles doivent en fait vous rebooster…

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez…
que les mauvaises nouvelles ne doivent pas vous déprimer.
Elles doivent en fait vous rebooster.

Les choses qui comptent vraiment dans la vie nous deviennent
plus claires quand on apprend de mauvaises nouvelles
ou qu’on joue de malchance. Nous pouvons profiter de
ces moments pour étendre notre expérience de nos plus
précieux trésors : les personnes que l’on aime.

C’est peut-être le meilleur moment pour retourner aux fondamentaux :
jouer avec vos enfants, discuter tranquillement avec vos amis,
passer un moment tendre avec votre moitié.

Avec tout mon amour, votre ami…
Neale

-Jean-Philippe
Affichez les images dans votre messagerie

On this day of your life, I believe God wants you to know…
that bad news does not have to get you down. It can
actually get you going.

The things that really matter in life often become more
clear to us when we encounter bad news or bad luck.
We can use such moments to expand our experience
of our most precious treasures: the people that we love.

Now may be a wonderful time to get back to basics,
like board games with your children, quiet talks with
your friends, a moment of gentleness with your spouse.

Love, Your Friend …
Neale


6 réactions sur Les mauvaises nouvelles doivent en fait vous rebooster…

  • Lucie dit :

    La fois ou tout à lâché!
    J’ai perdu mon amoureux de 16 ans, il m’a annoncé qu’il était homosexuel, moi j’étais son « front page ». Vendu la maison que j’aimais, perdu mon emploi, et finir dans un HLM pas vraiment de personnes ayant de l’instructions. Plus d’argent et plus d,ami-es. Durant ces 7 ans, non il n’y a pas eu personnes pour me parler, personnes pour m’inviter, personnes!! Voilà, j’ai appris à parler avec moi, et à m’encourager et un jour j’ai cessé de parler, de rire, de croire, presque de vivre. Je remonte la pente, le purgatoire l’enfer!! Non, les mauvaises nouvelles ne m’ont pas reboster. Et, non je ne crois pas que cette phrase me fait du bien. Je vis seule encore aujourd’hui, j’étais à terre maintenant, je commence à me relever et je vais croire que ma vie est belle malgré tout. Et, je ne vais pas me reboster avec ce message.

    • Véronique dit :

      Bonjour Lucie,
      Votre message me touche beaucoup. Au mimieu de votre solitude, sachez que vous n’êtes pas seule, nous sommes tous reliés et accompagnés, et même si l’existence nous parrait une lutte sans fin, il y a toujours une petite fenêtre qui nous permet de voir au delà de cette illusion. Pour l’avoir vécu ( et ca continue ! ) il est parfois nécessaire de tout lacher et de plonger dans les abysses pour aller puiser au fond de nous une force qui nous permet de balayer nos fausses croyances et nos vieilles habitudent. C’est vertigineux mais nous sommes nés acrobates donc au final on retombe toujours sur nos pieds…
      S’il vous semble être perdue et en errance, essayez de vous rapprocher des autres pour retrouver votre valeur, par exemple en faisant du bénévolat, ou (et) en développant vos talents, vous seule savez ce que vous êtes capable d’accomplir, faites le pour vous, et pour tous ceux qui vous relient aux autres. Ce sera peut machinal au début, mais petit à petit vous découvrirez dans chaque chose de merveilleux trésors.
      Bon courage, de la part de toute la création ?

  • Estelle dit :

    C’est tout a fait ce qu’il m’arrive, mon mari est décédé d’un accident de la route il y a un mois et j’ai décidé de reprendre sa ferme alors que ce n’était pas mon metier, un truc de dingue. Bref je suis à fond et je me trouve une énergie et des compétences que je ne me connaissais pas ou qui étaient sous exploitées.
    Bien à vous
    Estelle

  • Claude Williams dit :

    perdre 2 enfants du cancer – l’une a 3 et demi – l’autre a casi 20 ans – m’a marque d’un tel traumatisme que j’ai du mal a trouver que ces « mauvais moments » peuvent etre convertis en jouant davantage avec les enfants – or whatever . Par contre , je suis capable d’etre a l’ecoute pour des personnes tres malades – c’est un plus !

    • Véronique dit :

      Bonjour Claude
      Je comprends votre état d’être après ces traumatismes, j’ai été de mon côté marquée par les décès de ma mère d’un cancer, de mon père d’un accident de voiture, et de mon mari de folie, et on m’a annoncée que j’étais malade avec un traitement à vie…. Comme nous l’explique Neale dans ses ouvrages la vie est faite d’expériences et je pense que nous devons essayer de prendre de la hauteur pour analyser notre vécu avec notre sixième sens qui neutralise les émotions et l’attachement. Entraînement qui n’est pas toujours évident…. mais qui reste centré sur l’amour !

  • Crédits

    Auteur original des pensées : Neale Donald Walsch

    Traduction des pensées (avec l'autorisation de Neale Donald Walsch) : Jean-Philippe - Copyright © www.conversations-avec-dieu.fr

    Diffuser une pensée

    Vous êtes libre de diffuser les pensées sur votre site, merci simplement de citer la source (généralement un lien vers www.conversations-avec-dieu.fr).

    Autres

    Contact

    En savoir plus sur l'auteur du site

    Mentions légales

    shares