Aider la famille représente la plus grande joie

Publié le 22 avril 2016

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez …
qu’aider la famille représente la plus grande joie.

Ne laissez pas un seul membre de la famille sans rien,
ou bien dans le vrai besoin, si vous avez ce qu’il leur
manque. Partagez votre abondance. Même si vous
pensez que vous n’êtes pas abondant, partagez le peu
que vous pensez avoir. Quel est l’intérêt d’avoir
quelque chose si ce n’est pas pour le partager ?
Pour l’utiliser pour vous-même, et vous seul ?
Ce serait ça l’intérêt ?

Je ne pense pas. En fait, ce serait rater l’intérêt de toute la vie.

Et tant qu’à penser à la famille, pourriez-vous
penser à tout le monde comme des membres de notre famille ?
Voilà une pensée qui pourrait changer le monde pendant la nuit …

Avec tout mon amour, votre ami …
Neale

-Jean-Philippe
Affichez les images dans votre messagerie

On this day of your life, I believe God wants you to know…
that helping family is the greatest joy.

Let no family member go without, or be in real need,
if you have what they lack. Share of your abundance.
Even if you think you are not abundant,
share what little you think you have.
What else is the point of having something if
you don’t share it? To use it for yourself,
and yourself alone? Would that be the point?

I don’t think so. In fact,
that would miss the point of all of life.

And while we are thinking of family…could we think
of all people as members of our family? Now there’s a thought
that would change the world overnight…

Love, Your Friend …
Neale


24 réactions sur Aider la famille représente la plus grande joie

  • Je réponds avec du retard mais c’est tellement vrai.Mêmes il n y a pas de retour le partage est un beau geste et c’est un plaisir commun.MERCI

  • Martine dit :

    Il y a 15 jours, j’ai voulu donner au hasard à quelqu’un sur Facebook des assiettes qui ne me servaient plus. On s’est donné rendez-vous sur un parking, cette personne n’est jamais venue. Pendant que j’attendais, je voyais une dame qui avait tout l’air d’une femme très gentille qui attendait son mari. On a donc sympathisé. Elle m’a dit que, pour mes assiettes le secours populaire n’était pas loin. J’y suis donc allée. Ils étaient heureux avec mes assiettes. Alors j’ai pensé : merci à la personne qui n’est pas venue. Çà à été une superbe journée.

  • Laisser une réponse

    Merci de confirmer que vous êtes bien humain ... Temps écoulé, merci de rercharger le calcul

    Crédits

    Auteur original des pensées : Neale Donald Walsch

    Traduction des pensées (avec l'autorisation de Neale Donald Walsch) : Jean-Philippe - Copyright © www.conversations-avec-dieu.fr

    Diffuser une pensée

    Vous êtes libre de diffuser les pensées sur votre site, merci simplement de citer la source (généralement un lien vers www.conversations-avec-dieu.fr).

    Autres

    Contact

    En savoir plus sur l'auteur du site

    Mentions légales